Select Page

Ce premier article sur les escroqueries, canulars et pertes de temps associées aux monnaies numériques expose une foule de caractéristiques intéressante de la nouvelle technologie qu’est bitcoin. La popularité grandissante de cette devise internationale attire les escrocs de la même façon que WordPress, la plateforme d’auto-publication la plus populaire au monde, attire les pirates informatiques et robots zombie. Il est donc important de faire le tour de la question pour protéger vos investissement d’argent et temps dans le plus imoprtant projet de recherche et développement décentralisé depuis l’invention de l’internet.

faucetEn 2014 des millions de personnes entreront dans le marché des monnaies numériques. Certains, ayant entendu parler des profits incroyables réalisés par les adopteurs originaux de la technologie l’an dernier, croieront que bitcoin peuvent les rendre riches comme Crésus. Le Web et les médias sociaux, fantastiques systèmes qui aident les gens à perdre leur temps, est aussi rempli d’escroqueries et de canulars. Il est un peu normal que ceux qui vampirisent les portes-monnaie des gens stupides via des campagnes de diètes sans efforts, vitamines ou autres pilules miracles ou autres combines incroyables, se modernise à la saveur bitcoin.

C’est grâce à vos dons que je peux investir un peu de sous pour utiliser et investiguer ces services inutiles ou frauduleux.

Bitcoin Faucet: Historique

Gavin Andresen, aujourd’hui ingénieur en chef de la Fondation bitcoin, a créé un robinet à monnaie numérique en 2010. Qu’est-ce qu’un robinet? C’est une simple page Web qui offre un petit montant en monnaie numérique à ceux qui transmettent leur adresse de paiement via un simple formulaire. (Pssst… avec bitcoin seule la personne qui reçoit de l’argent a besoin de divulguer son adresse de paiement. Fini les situations stupides ou la personne qui paye doit donner accès à TOUT son argent à un commis sous-payé pour acheter $50 d’essence.)

Lancé juste avant la célébration du 4 juillet 2010, le porte monnaie contenait BTC 750, une valeur de USD 7.50 à l’époque (il s’agit de BTC 750 des 10 000 Bitcoins que Gavin avait acheté quelques mois plus tôt pour $50). Dès le premier mois, plus de 5 000 adresses de paiement bitcoin ont été soumises via le petit formulaire et chacune à reçu 0.05 BTC. Le robinet a quand même reçu environs 8,000 BTC en dons additional pour continuer à opérer. Aujourd’hui, après avoir envoyé près de 10 000 BTC (une valeur de plus de USD 5M aujourd’hui), il reste 56 BTC au compte pour une valeur de USD 28 000. (Pssst… Gavin ne m’a pas donné la permission ni les informations pour compiler ce paragraphe. Bitcoin a un grand livre ouvert, transparent et permanent ce qui permet aux gens qui opères des projets philanthropiques d’éviter les frais onéreux des opérateurs de campagnes et permet une vérification indépendante 24/7 par n’importe qui.)

Un robinet à monnaie numérique est un excellent moyen de distribuer la technologie à de nouveaux utilisateurs sans qu’ils aient à en acheter. C’est pourquoi je donne différentes monnaies à chaque semaines. La création d’un robinet n’est pas sans aventures car il est difficile et complexe de protéger un porte monnaie installé sur un serveur Web, ce que Gavin a éventuellement réalisé. C’est pour cela que je livre toujours mes devises manuellement plutôt qu’automatiquement. Dans quelques temps j’aurai aussi des robinets automatiques intégrés dans des activités amusantes pour me pratiquer à garocher des devises un peu partout dans le monde!

Perte de temps

Alors pourquoi un article sur le robinet en tant qu’escroquerie? La première raison est qu’il n’existe pas ou peu de robinets Bitcoins qui contiennent des fondsJ’ai essayé pour vous les robinets sur cette page et aucuns ont livré des bitcoins en dedans de 24 heures. Perte de temps!

La participation à une transaction Bitcoin n’est pas anonyme pour le récipiendaire des fonds. Comme mentionné plus tôt la transaction intelligente facilitée par Bitcoin transferre le risque au récipiendaire du bitcoin. La transaction est cependant irreversible. L’acheteur, n’aura pas recours à une tierce partie pour résoudre un conflit à moins que cette tierce partie soit choisie et impliquée dès le début (fiducie) Dans un univers Bitcoin, une compagnie comme Target qui est victime du vol de sa base de données de cartes de crédits, ne pourrait même pas mettres en danger leur client financièrement. Une compagnie comme Target qui instaure Bitcoin comme technologie de paiement et continue à avoir a des pratiques de sécurité douteuse risquerai de perdre tout l’argent dans ses caisses… C’est tout. Une compagnie comme Target qui ne protège pas son espace numérique pourrait mourir suite à un vol de ses bitcoins. Si on vivait dans un marché libre qui embrasse la mentalité ‘You Snooze You Lose’, cette conséquence serait absolument normale. (Psst… Il est fort probable que dans une telle situation Target conserverai le respect du public car Target seraient incappables de transferrer les conséquences de leur propres erreurs directement à des millions de clients sans leur consentement.)

tl;pl

Alors on est d’accord que coller notre adresse de paiement dans des robinets un peu partout sur le Web ne nous mets pas en danger mais c’est est une perte de temps. Le problème est surtout que coller votre adresse de porte monnaie y associe votre adresse IP dans une foule de bases de données probalement insécures partout sur le Web. Le réseau Bitcoin est tout aussi transparent qu’il est privé. Pourquoi? Car il est possible de ne pas dévoiler son identité lorsque l’on envoi de l’argent. Parce qu’on a pas besoin d’utiliser une tierce partie. Ceci est très utile pour les gens voulant contribuer à Anonymous, Wikileaks et autres groupes politiques, pour jouer au casino, sans être pénalisés par leur fournisseurs de services financiers. On oublie l’anonymat complet quand on achète des trucs physiques comme des ‘sex toys’ ou des trucs illicites car… adresse de livrason. (Pssst… l’utilisation de Bitcoin offre une possibilité de transiger en dehors d’un système partagé librement avec FVEY et votre conjointe.)

Si vous voulez toujours utiliser les robinets du Web ou de Circonférence sans planter votre indentité et votre adresse IP partout sur le Web, créez une nouvelle adresse ou utilisez un porte monnaie n’ayant jamais existé sur le réseau.

La NSA affirme ne pas avoir les ressources ou personnes cappables de comnprendre et suivre les transactions illicites sur le réseau des monnaies numériques. Ils ont affirmés ceci l’automne dernier. Ceci est très drôle si on considère que Blockchain.info offre déjà un impressionant système de suivi des transactions gratuit… Bitcoin est un système transparent et privé, mais pas anonyme du tout. Tout ce qui manque, c’est un moyen de collecter les adresses. Ceci est assez facile en utilisant des outils de “scraping and spidering” qui associent des adresses bitcion à différents contextes et personnes via tous les systèmes Internet comme le Web, les médias sociaux, IRC en plus des systèmes privés auquels la NSA a accès via ses multiples partenariats corporatifs (consensuels ou non). Bitcoin c’est un trésor de metadata. Le General Michael Hayden, ancien directeur de la NSA et de la CIA, affirme We kill people based on metadata.” La NSA tue pro-activement des personne qu’elle suspecte être des criminels* basé sur les informations obtenue par metadata. Ce qui est le plus insultant dans ceci est que les Américains veulent criminaliser un système transparent qui est pratique pour les petits commercants mais inadéquat pour les gros criminels. Ici on comprend que les criminels vont éviter Bitcoin car sa capitalisation de marché est trop petite et ce n’est pas aussi bon que le ‘cash money’, soit le $1000 canadien ou américain (ou les banques) pour transiger criminellement en privé. Cependant, le gouvernement s’est rendu compte qu’ils peuvent utiliser le spectre du terroriste mythique pour accomplir n’importe quelle étape de l’instauration du système de surveillance et contrôle des citoyens (l’ébulition douce et tranquille des grenouilles citoyennes). En tant que personne vivement intéressée par la sécurité des T.I., je trouve les technologies et projets d’espionnages fascinants mais ils vident les coffres publics sans retours mesurables sur l’investissement. Vous n’êtes pas obligé de les aider à vous épier ou (surtout) à épier vos contacts. Ils ont déjà accès à toutes vos transactions sur le système de VISA, Master Card et American Express en plus des données metadata de toutes vos communications numériques.

Le prochain article dans cette série traitera des fermes de minages à contrat comme CEX.io (cloud mining). Vous pouvez voir au bas de cet écran un widget affichant le minage de bitcoin de Circonférence.ca. Il me fera plaisir de divulguer les secrets du minage via un fournisseur externe si vous ne pouvez garder chez vous des machines bruyantes pour miner des monnaies numériques. Pour ajouter des GHS et faire augmenter le compteurs, envoyez quelques mBTC à 1JRx7BnfbRD88njyQSrC2FKP29KEWjNZfy. Vault of Satoshi, notre échange Canadien de bitcoin viens tout juste d’annoncer le service de ‘Cloud Mining’.

* Le général confirmait ici les propos de Stewart Baker, conseiller juridique principal de la NSA. Ici on parle surtout des bombardements via drône de somaliens accusés de piratage des bateaux appartenant à des compagnies pétrolières. Ces criminels causent des problèmes pour les sept soeurs pétrolières. On parle ici de personne ayant comme but de voler l’or remisée et utilisée en guise de paiement pour l’achat du pétrol sur les bateaux commerciaux, ce ne sont pas des terroristes car ils n’ont pas d’objectif idéaologique. Cet excellent vidéo de propagande domestique montre comment la NSA utilise le metadata pour protéger les intérêts commerciaux des pétrolières tout en poursuivant des criminels en dehors de leur mandat.

(Photo: mira66 via Bitcoin Faucet)